dimanche 13 avril 2014

Salon International du Livre de Québec 2014, en 38 photos douteuses.

La saison des Salons se termine pour moi!

Mais ouf, quel salon!

Cette année, j'ai été:
  • Gavé de force avec des shooters
  • Privé de sommeil, car...
Non, attendez, ça, ça fait partie de ce que je ne suis pas censé raconter en public... 

Reprenons!

Au SILQ, j'ai:
  • Renconté des tas de lecteurs passionnés
  • Jasé avec une future auteure bien accrochée à son rêve
  • Passé du temps de qualité avec des collègues en or (bon sang... vous allez me manquer!)
  • Parcouru 956 km en quelques jours
  • Bu seulement deux boissons énergisantes
  • Mangé une poutine de trop
  • Payé trop cher pour des chips pis un biscuit
  • Pactisé avec mon ennemi mortel
  • Acheté un seul livre! (Billy, tome 2, de Magali Laurent. Un MUST!)
  • Reçu beaucoup d'amour de mes amis Blé, Thierry et Miro
  • Pas dormi ben ben
  • Ri à n'en plus finir
  • Développé les prémisses d'un projet qui, j'espère, ne verra jamais le jour (Antoine comprendra)
Encore une fois, chers lecteurs, collègues, amis... Vous êtes les meilleurs...

Voici donc, en photos, la suite de mon aventure au SILQ

*Musique évoquant une plongée vertigineuse alors que la caméra entame une vrille incontrôlable*

Nadine! (que je voulais capturer en même temps qu'une scène-clée de sa nouvelle bande-annonce... alors que l'écran affiche plutôt le sommaire de sa série. Quel timing, ce photographe!)

Suzanne! Mais qu'Est-ce qu'elle fait là, donc?
Elle vit un moment magique, tiens ;)

Marie-Eve a une vision de son prochain roman et étrangle d'avance son personnage.

Avec Sonia, qui rit, se croyant à l'abri de mes mauvais coup parce que sa table est plutôt éloignée de la mienne...
(bah elle avait raison)


Yvan m'accueille avec son plus beau sourire!

Kikim (ou Kim Fournelle, pour les intimes) est de bonne humeur le matin.

Mère et fille enfin réunies au SILQ (bon... j'essaie de mettre un peu de drame dans tout ça. Ça marche?)

Marc: «l'écharpe, c'est pour tenir au chaud ce coeur délaissé»
(Avouez, y a de quoi verser une larme, ici!)

Sylvie se masses les jointures. Pour m'intimider?

Marc-André Pronossard, surpris en période d'inspiration intense.

Fred a eu le temps de finir mon Averia 4 pendant le salon.
Claude: «C'est pas une bibliothèque ici!»

Alain: «Heille! Une photo de moi, c'était pas déjà en masse?!?»


Sophielit en a ras la tasse de mes photos!

Antoine se rappelle comment il avait du fun vendredi, quand je n'étais pas au salon.

«Patriiiice
Patriiiiice
Notre ami, notre compliiiiice!»
Un autre grand succès pour Blé...

Danielle, un kiosque à elle-seule!

«Il a commencé par dire ''Non''. On a dit: ''on va te payer''. Il a dit: ''Combien?''...»
Thierry raconte la genèse de notre projet.

Miro pense à ce qu'il aimerait que je lui fasse faire dans le prochain roman...

Des auteurs, abattus, se résignent à manger de la junk sur une terrasse après une brève expédition hivernale dans les rues de Québec.

Jacques pense pouvoir gagner la guerre des photos...

Kim affiche son soutien inébranlable.
«T'as ptêt pas réussi à chanter dans l'album, mais... c'est aussi bien d'même!»

Amélie et Patrice, camarades de plume depuis des mois et voisins de table pendant quelques minutes.


Pierre-Olivier avec de l'attitude

Lucille joue à «Où est Marie Potvin?»

C'est moi qui l'ai trouvée! (le lendemain, je triche un peu dans l'ordre des photos, ici...)
Kim et son ptit dernier!


Triumvirat de fans de Patrice Cazeault d'auteurs à succès


Oh! Une Clandestine!

Eve et Mathieu discutent avec un mystérieux personnage hors-champ.


Un samedi soir tranquille.

«Mon meilleur profil!»

«Pour un sensuel substitut de repas...»


Antoine mange une pelletée de terre pour dîner

Et pour finir, quelques photos de moi prises par Nicolas Fournier, photographe! (parce que c'est pas évident de me poser moi-même pendant les salons...)

Nicolas Fournier, photographe et espion
Moi pis Antoine, pendant une courte trève.

Ah, les gars... arrêtez ça...

*Soupire*
Ah pis j'vous aime bien... :)




mercredi 9 avril 2014

Un mercredi au SILQ

J'ai eu la chance d'être invité à une jasette d'auteurs au SILQ. 

La journée commence toujours bien quand on est accueilli par Alain

Thierry et Miro, en contrepartie, sont accueillis par ça

Les trois auteurs en lice pour le Prestigieux Prix des Univers Parallèles (prestigieux surtout depuis 2013, depuis qu'un certain vous-savez-qui l'a remporté!)

L'heureuse gagnante! Isabelle Roy!
Crois-moi, lui dis-je, le chèque se dépense assez vite merci! (j'avais ma toiture à refaire l'an dernier. Cette année, c'est mon chauffe-eau. Y a un autre concours bientôt?)

En entrevue avec Blé! Comme d'habitude, Charme et Confusion à l'honneur!

La foule suspendue à nos lèvres

Mon amie Magali se prépare au barrage de questions...

«Avant toute chose, j'aimerais souligner l'immense talent de Patrice, à qui tu viens tout juste de parler...»

Parenthèse...

Les habitués de ce blogue se souviennent que Géronimo Stilton et moi nourrissons une vendetta qui perdure depuis plusieurs années déjà. La cause de ce litige remonte à il y a fort fort longtemps. Cette haine qui nous gruge est profondément enfouie au plus profond de nos entrailles. Je portais, jusqu'à aujourd'hui, le poids de cette discorde quotidienne...

Stilton... Géronimo Stilton... 

Eh bien, aujourd'hui, chers lecteurs... contre toute attente... nous avons fait la paix...

Patrice et Jean-Marc Hamel, enfin réunis dans la bonne entente
*soupir de soulagement collectif*

«Mais voilà que se pointe Editio, le maléfique ouvrage humanoïde... Serait-le début d'une nouvelle rivalité???»

Thierry fait de gros efforts pour dédicacer le bouquin de ce chat

«Je mixe toujours mon eau avec de la vod.... de l'eau, de l'eau» me confie Christian.

Marie-Eve jase torture et scène de meurtre avec son public-cible

Danielle me dit sa façon de penser

Catherine m'inscrit au club des Girls.

Marc-André se fait César et me gracie en levant le pouce.

Guy dédicace son oeuvre avec l'expérience d'un vieux routier!

Mégann, garde du corps de Géronimo, se réjouit de la trêve conclue cet après-midi!


Zut! J'ai oublié mes céleris! Voici l'alternative...