dimanche 20 octobre 2013

Salon du Livre de l'Estrie, jour 3

Et de trois, attaboy!

Court résumé, parce que fatigué (d'ailleurs, ça paraît sur les photos de moi qui circulent sur Facebook en ce moment! Rassurez-moi, je n'ai pas l'air zombie comme ça pour vrai pendant la journée?)

Un samedi mémorable.

Des détails? Non. Une autre fois.

Vraiment fatigué! («J'aime ça, Pat, tes comptes-rendus. Tu nous fais vraiment vivre l'aventure du Salon de l'intérieur. On s'y croirait!»)

Rah...! Ok, je vais vous dire au moins ça: J'ai rencontré, encore une fois, des lecteurs extraordinaires. J'en ai même croisé une qui avait acheté mon livre la veille et qui est venue me dire qu'elle l'avait commencé, qu'elle le trouvait sensationnel jusqu'à maintenant. Débile! 

J'ai aussi eu beaucoup de plaisir avec mes amis auteurs. On m'a chicané parce que je passe mon temps à m'évader pour aller placoter avec d'autres, à l'affût d'une bonne scène à prendre en photo. (mais comme je suis adorable, on finit toujours par me pardonner)

Bref, même si le manque de sommeil et ma carence en céleri se fait sentir, je suis quand même déçu qu'il ne reste qu'une seule journée déjà!


Chez les Six Brumes, les journées commencent dans la violence...
Gen: «Comment ça, pas de réimpression?!?»

Gen, qu'une bonne dose de baston remet toujours de bonne humeur

Mes voisines d'en face! Evelyne Gauthier et Kim Messier

Antoine Boulet teste de nouvelles techniques de ventes

Sonia, qui a très hâte de venir dédicacer de mon côté du salon

Caroline Barré, sur le point de m'aplatir le kodak dans la face avec son roman ;)

Guillaume Labbé, Pionnier de l'aviation d'origami et toujours proche des animaux... en peluche

Dominic Bellavance est happé par le pouvoir hypnotique de Mathieu Fortin

Le caïd de la littérature

Frédérique, toujours heureuse de me retrouver, salon après salon!

Un moment de tranquillité chez AdA

Duel de photographes *Musique de Ennio Morricone*

Plus rapide que son ombre, après m'avoir capturé sur pellicule, Marie mitraille aussitôt Rachel Graveline avec son appareil!

... et se terminent dans la violence.
Ici, la meute s'en prend une fois de plus au petit loup faible à Jonathan Reynolds

6 commentaires:

  1. En effet, j'ai bien hâte de vous rejoindre et de m'amuser avec vous tous dans le kiosque d’ADA... Oups! C'est vrai... les Salons du livre, c'est du sérieux... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Ouah, je fais une drôle de face quand j'étrangle quelqu'un! :p

    RépondreSupprimer
  3. Je suis jalouse... boan !!!! :P

    On se voit à Montréal, l'auteur!! Et le Petit Prince aussi (j'espère... tiens m'a aller allumer des lampions :) )

    RépondreSupprimer
  4. LOLOL T'as le chic pour prendre les bonnes photos au bon moment, Pat! ;)

    RépondreSupprimer
  5. @Sonia (I presume!)
    Très sérieux, en effet! Que du sérieux! Plus sérieux que moi, y a le pape

    @Gen
    The thrill of the fight

    @Lucille
    J'aimerais bien que le Prince des Hommes se déplace et nous gracie de sa présence, mais ça va dépendre!

    @Isabelle
    C'est mon oeil d'intrépide reporter ;)

    @ideaslord
    Hum? J'avais pas supprimer ce passage !?!? ;)

    RépondreSupprimer